Poêle à bois

Face à un cout d’énergie qui ne cesse d’augmenter, beaucoup de personnes ont migré vers le système de chauffage au bois. En effet, cette méthode de chauffage est reconnue depuis des décennies, comme étant le moyen de chauffage le plus économique et qui respecte le mieux la nature. Le système de fonctionnement des poêles à bois peut varier selon le combustible utilisé pour le chauffage. Il y a les poêles à bûches, à granulés ou encore à plaquettes.

Les meilleurs poêles à bois en 2019

Comment fonctionne un poêle à bois ?

La plupart des poêles à bois fonctionnent de la même manière. Lorsqu’on allume le poêle, le conduit de fumée va créer une aspiration appelée tirage. Ce tirage va aspirer tout l’air comburant c’est à dire tout le dioxygène qui va faire la combustion. Selon la température voulue vous pouvez alors varier la charge en combustible. Cette combustion crée une chaleur qui diffuse dans toute la pièce, entre temps la fumée est évacuée à travers des conduits à l’extérieur de la maison. Pour un meilleur fonctionnement videz le cendrier le plus souvent possible ou alors utilisez un aspirateur à cendre.

Pourquoi choisir un poêle à bois ?

Les poêles à bois sont très simples à installer et peu couteuses. A long terme le poêle à bois vous fait économiser beaucoup d’argent, car les buches et les plaquettes coutent beaucoup moins cher que l’électricité et le gaz, votre installation sera alors très vite rentabilisée.

Il existe aussi différentes aides financières pour les personnes qui ont décidé d’installer un poêle à bois chez eux. En effet, vous pouvez bénéficier d’une prime d’énergie ou d’un éco-prêt à taux zéro et plusieurs autres aides de l’état. Cependant certaines conditions peuvent vous être exigées tel qu’un bon rendement ( supérieur à 70 %) et une concentration inferieur à 0,3 % en monoxyde de carbone.

Quels sont les avantages d’un poêle à bois ?

Le respect de la nature

Le bois est une source d’énergie renouvelable et sa combustion dégage moins de CO2 que les autres énergies fossiles, ce qui rend le chauffage au bois respectueux de la nature.

Le moment de convivialité

Le poêle à bois crée une ambiance chaleureuse, le soir toute la famille peut se réunir autour d’un bon feu et savourer un bon chocolat chaud en écoutant le crépitement des flammes.

Un entretien très facile

L’entretien du poêle à bois est très facile et vous pouvez le faire vous-même sans avoir recours à des professionnels. En effet, vous n’avez besoin ni de pompes ni de tuyaux pour le réparer. C’est un moyen de chauffage classique qui ne nécessite que l’approvisionnement en bois

Quels sont les inconvénients d’un poêle à bois ?

L’encombrement

En effet, l’un des inconvénients des poêles à bois, c’est l’espace qu’il occupe. Les règles de sécurité lors de l’installation sont connues, il ne doit pas être collé aux murs ce qui oblige les gens à consacrer au poêle un espace important dans le salon, de plus le stockage des buches nécessite un endroit bien sec tout au long de l’année. Vous devez alors pensez à consacrez un abri pour le stock des buches dont vous avez besoin.

L’approvisionnement

Pour garder le feu de manière permanente et avoir la bonne température régulièrement, il faut alimenter le foyer continuellement, et oui !! un poêle à bois ne s’alimente pas tout seul, ce qui peut constituer une chose contraignante pour les personnes à mobilité réduites ou aux feignants.

Comparatif meilleur poêle à bois 2019

Les conseils de sécurité et de bonne utilisation d’un poêle à bois

Vérifiez l’état des joints

Lorsqu’il brule le bois dégage plusieurs composés qui peuvent être toxiques et nuisent à votre santé. C’est la raison pour laquelle il faut toujours vérifier l’état des joints qui doivent être totalement étanches pour diriger la fumée dans les conduits d’extraction et non dans la maison.

Ramonez votre installation

Pensez à ramonez votre installation au moins deux fois par an. Le ramonage doit être effectué par un professionnel qui vous remettra un certificat d’établissement d’étanchéité du conduit au moins deux fois par an cette opération coute entre 60 et 80 euros et elle est exigée par les assurances.

Bien choisir ses combustibles

Veillez à choisir des combustibles de qualité pour votre poêle car le bois traité et les autres matières peuvent libérer des substances toxiques lors de la combustion et peuvent même nuire au fonctionnent de votre poêle.